Home / A visiter en Bourgogne  / Patrimoine  / Tournus, ville gourmande sur les bords de Saône

Tournus, ville gourmande sur les bords de Saône

Traversée par la N6, Tournus est souvent synonyme d'étape sur la route des vacances pour ceux qui ont connu cette époque où l'on traversait la France des villes et des villages pour rallier les plages

Traversée par la N6, Tournus est souvent synonyme d’étape sur la route des vacances pour ceux qui ont connu cette époque où l’on traversait la France des villes et des villages pour rallier les plages de la Méditerranée une fois venu le temps des congés estivaux. Aujourd’hui, Tournus est devenu synonyme d’étape gourmande pour les amateurs de bonne chère qui visitent la Bourgogne. Avec 4 tables étoilées au guide Michelin ( Les restaurants étoilés ), cette petite cité d’environ 6000 âmes est sans doute une des communes de France qui compte le plus de restaurant étoilé par nombre d’habitants.  C’est donc une destination de choix pour ceux qui aiment bien manger et bien boire (avec modération !). D’autant que l’on peut, en particulier le midi, s’offrir une excellente table à des tarifs raisonnables. Des 4 restaurants répertoriés dans le prestigieux guide Michelin, notre préférence ira sans doute aux Terrasses, avec sa cuisine moderne et créative, même si ses voisins sont également de délicieuses adresses. Si toutefois vous préfériez quelque chose de plus simple, la ville compte plusieurs autres restaurants et brasserie où l’on mange très bien comme le salon de thé Le Rendez-Vous de l’Abbaye.

Abbaye Saint-Philibert à Tournus

Toutefois, Tournus n’est pas qu’une étape gourmande sur la route nationale 6. C’est également une très jolie ville de Bourgogne du Sud qui vaut bien le temps d’une balade. Avant de s’aventurer dans le centre ville, on peut admirer la ville depuis la rive gauche de la Saône. Traversez la rivière en direction de Cuisery et garez vous sur la gauche, juste après le pont. De là, vous aurez une très jolie vue sur Tournus avec ses façades colorées qui se reflètent dans la Saône à l’ombre des tours de l’abbaye Saint-Philibert. Un très bon point de vue pour les photographes. De retour dans le centre ville, vous pouvez facilement vous garer sur les quais ou sur le parking de la gare le long de la N6. L’abbaye Saint-Philibert est un ancien monastère bénédictin qui vaut surtout par son extraordinaire état de conservation. En effet, tout le monastère est resté intact : l’église, bien sûr, mais aussi tous les bâtiments monastiques (cloître et salle capitulaire, cellier et réfectoire, parloir, logis abbatial…) ainsi que les tours des remparts (on peut les voir en face du restaurant étoilé Greuze). Son église romane, bâtie entre les 10e et 12e siècles, est un chef d’oeuvre de l’art roman. Sa façade de pierre ocre et rose est ré-haussée de bandes lombardes et impressionne par sa hauteur. L’intérieur également avec ses hautes voûtes de 18 mètres et son style sobre et élégant. Autour du chœur, on peut admirer des vestiges archéologiques et, en souterrain, sous le chœur, se cache une église souterraine et la crypte. A côté de l’église abbatiale, on ne manquera pas de se promener dans le ravissant cloître. Il est bordé sur deux de ses côtés par l’ancien réfectoire des moines et le cellier qui abritent périodiquement des concerts et des expositions.

 

 

Musée Greuze à Tournus

Outre l’abbaye, la ville de Tournus invite à une plaisante balade qui permet de découvrir de jolies maisons mais surtout le musée Greuze qui porte le nom du peintre français eu 18e siècle né dans la ville. Dans une partie, ce musée abrite des collections de peintures et de sculptures. C’est toutefois la seconde partie qui est la plus intéressante. L’ancien Hôtel-Dieu reconstitue un hôpital des siècles passés avec du mobilier des 17e et 18e siècles. L’apothicairerie, tout particulièrement, mérite d’être visitée. Avec ses 300 pots de faïence de Nevers conservés dans de magnifiques boiseries, c’est en effet une des plus anciennes de France.

Les passionnés de vélos ne manqueront pas de s’arrêter au musée du vélo. Né de la passion d’un boucher tournugeois pour la petite reine, ce musée réunit plus de 200 vélos et des centaines d’objets insolites liés au cyclisme dans un espace de 600 m².

 

Camping du Pont de Bourgogne : 30,4 km
Castel Camping Château de l’Epervière : 17,1 km

 

 

 

Votre avis
PAS DE COMMENTAIRES

PUBLIER UN COMMENTAIRE